About Islam
Islamic Pillars
Prophetic Tradition
Islamic Encyclopedia
Non-Muslims
Legislation
Creed
Prophet's Stories
Islamic history
Islamic Architecture
Library
Islamic conferences
Islamic conferences
   Confrences \ LA Xme CONFERENCE GENERALE:L'ISLAM ET LE XXI me SIECLE
 
RECOMMANDATIONS

Au Nom de Dieu Clment et Misricordieux
A la veille du 21me sicle le monde est tmoin d'un changement
fondamental dans son existence reprsent par la globalisation
rsultant de la technique suprieure en matire d'information et de
communication qui a transform le monde en un petit village o les
diffrentes civilisations tantt se concurrencent et tantt cooprent.
La plupart des peuples du monde ont t blouis par ces
nouvelles techniques qui ont conduit des ralisations culturelles par
les nations industrielles. Ils en ont subi l'influence et ont commenc
la copier. Une question se pose: les peuples islamiques sont-ils
capables de contribuer ce surprenant progrs humain et porter,
avec les autres peuples, la torche de la civilisation comme c'tait le cas
dans le pass? Les systmes gouvernant leurs activits sont-ils
capables de coxister avec les autres systmes culturels tout en
gardant l'identit, l'heritge et les particularits qui leur sont propres?
La civilisation islamique n'a pas encore perdu son essence. Elle
contient toujours les lments qui lui permettent de crotre et de
prosprer en dpit de quelques checs, en raison de circonstances
parfois au-del de leur contrle, et galement en raison des checs de
certains de ses propres fils et de la discorde qui rgne entre eux. Cet
arrt de croissance est un phnomne normal qui mine certains
moment quelques parties des civilisations authentiques et vnrables.
Cependant ces civilisations recouvrent leur vitalit et poursuivent
leur marche vers le progrs et le dveloppement.
Il n'y a ni honte ni rabaissement dans le fait que la civilisation
islamique doive maintenant changer avec d'autres expriences et
expertises dans les domaines techniques. Les civilisations font partie
d'une chane dont chaque chanon contribue sa solidarit.
La civilisation islamique a gard une partie de ses particularits
aux niveaux moral, spirituel, ethique et culturel, ce qui la rend
suprieure aux autres civilisations. L'humanit devait en profiter
dans l'avenir.
Ainsi les musulmans pourront aborder le 21me ap. J.C. pas
fermes et surs, fortifis par les connaissances et la foi, dots d'un
hritage ternel.
Dans Ces circonstances, le. Ministre des Wakfs de la
Rpublique Arabe d'Egypte a organis la Xme Confrence Gnrale
du Conseil Suprme des Affaires Islamiques sous le thme: "L'lslam
et le XXlme Sicle" au Caire, du 8 au 11 Rabie El-Awal 1419 H.
correspondant au 2 - 5 Juillet 1998, sous les auspices du Prsident
Mohammad Hosni Moubarak, Prsident de la Rpublique Arabe
d'Egypte et la prsidence honoraire de Son Eminence le Grand
lmam d'Al-Azhar Dr. Mohammad Sayed Tantaoui.
A prsid la Confrence M. 1e Ministre des Wakfs, Prsident
du Conseil Suprme des Affaires Islamiques Dr. Mahmoud Hamdi
Zaqzouq.
Ont particip la Confrence les repsentants des Etats et des
Organisations suivantes:
1-Ethiopie
2-Jordanie
3-Espagne
4-Albanie
5-Emirates Arabes Unis
6-Etats Unis d'Amerique
7-Allemagne
8-Indonsie
9-Uzbkistan
10-Italie
11-Bahrein
12-Brsil
13-Royaume Uni
14-Bangladesh
15-Burkina Faso
16-Bosine Herzgovine
17-Turquie
18-Algrie
19-Afrique du Sud
20-Djibouti
21-Danemark
22-Zimbabwe
23-Sri-Lanka
24-Royaume d'Arabie Saoudite
25-Singapour
26-Sngal
27-Soudan
28-Syrie
29-Suisse
30-Chine
31-Irak
32-Sultanat d'Oman
33-France
34-Palestine
35-Kazakhistan
36-Qatar
37-Canada
38-Koweit
39-Liban
40-Les Maldives
41-Malaisie
42-Hongrie
43-Egypte
44-Maroc
45-Mauritanie
46-Mozambique
47-Novge
48-Nigrie
49-Indes
50-Ymen
51-Yougoslavie
52-La Ligue des Etats Arabes
53-L'Organisation Islamique de l'Education, des Sciences et de la Culture
54-Organisation de la Confrence Islamique
55-Conseil Islamique mondial pour la Daawa ? la Secours
56-Association du Monde Islamique
57-Association des Universits Islamiques
58-Cossova
La Confrence a t inaugure par une allocution du Prsident
Mohammad Hosni Moubarak, lue en son nom par Dr. Mahmoud
Hamdi Zaqzouq, Ministre des Wakfs et Prsident du Conseil Suprme
des Affaires Islamiques.
Ont parl au cours de la sance d'ouverture Son Eminence le
Grand lmam Dr. Mohamed Sayed Tantawi, Cheikh de l'Azhar, Sa
Saintet le Pape Chenouda III, Pape d'Alexandrie et Patriarche de
I'Episcopat de St. Marc, Dr. Mahmoud Hamdi Zaqzouq Ministre des
Wakfs et Prsident du Conseil Suprme des Affaires Islamiques.
A parl au nom des dlgations participantes S.E. Dr. Abadallah
Ben Abdel-Mohsen Al-Torki, Ministre des Affaires Islamiques, des
Wakfs, de la Daawa et de l'Orientation du Royaume d'Arabie
Saoudite.
La Confrence a poursuivi ses sances. Quatr-vingt recherches ont t
prsentes et discutes en langues arabe, anglaise et franaise. Les
principaux axes ont t:
1. L'Islam et l'volution de la civilisation
2. L'attitude de l'Islam l'gard de la globalisation dans le domaine
politique.
3. L'attitude de l'Islam l'gard de la globalisation dans le domaine
conomique.
4. L'attitude de l'Islam l'gard de la globalisation dans le domaine
scientifique.
La Confrence a constitu un Comit pour la rdaction de ses
recommandations sous la prsidence du Dr. Abou Taleb compos de
reprsentants des pays participants afin de rdiger les
recommandations prliminaires selon l'allocution du Prsident de la
Rpublique, les recherches prsentes et le rsultat des dbats.
Le Comit a cltur ses travaux par ces recommandations
prliminaires:
Attitude de l'Islam l'gard de la globalisation
dans le domaine politique
Premirement: La Confrence recommande d'appliquer le
principe de la Choura dans tous les domaines de la vie dans les pays
islamiques et en particulier les domaines suivants:
1. Le systme de la Choura lslamique comprend toutes les
formes de la nouvelle vraie dmocratie, tant rpublicaines que
royales, ainsi que le systme de l'Etat simple et complexe.
2. Il faut assurer que la pense Islamique met l'accent sur le
fait que les devoirs envers I'Umma, tant religieux que matriels
doivent tre appliqus dans le contexte des dispositions prvues
dans le Livre Saint et la Sunna.
3. La ncessit d'organiser la faon d'exercer ces pouvoirs
selon les conditions de chaque Etat islamique tant dans le domaine
du choix des gouvernements que dans la dtermination de leurs
droits et de leurs devoirs.
4. Examiner les systmes et les rgles qui rgissent les
dcideurs dans leur qualit de reprsentants de l'Umma dans le
domaine des conditions de leur capacit, leur nombre, la faon de
les lire et les limites de leurs comptences la lumire de
l'volution des socits islamiques
5. La pense islamique est caractrise par la libert d'opinion
et l'ljtihad. Les conditions de vie de la socit contemporaine
exigent de trouver des moyens destins organiser les divergences
d'opinion dans le cadre du contenu du Saint Coran et de la Sunna,
et la lumire potentiels de base de chaque pays.
Deuximement: La Confrence recommande d'adopter des
moyens conformes la stricte observation des lois islamiques dans
le domaine de l'organisation de la vie de Umma Islamique
1. De respecter les droits de l'homme, politiques, civils et
conomiques, sans distinction.
2. D'activer l'Ijtihad individuel et collectif par la coordination
entre les diverses institutions et organistions dans le monde
islamique, en particulier l'Acadmie des Recherches Islamiques
d'Al-Azhar Al-Charif et l'Acadmie d'Al-Fikh Al-Islami affilie la
Confrence Islamique, qui comprennent des reprsentants des
rudits des pays islamiques.
3. De faire face aux problmes de la vie contemporaine en
recherchant les lois appropries, en puisant dans les sources du Fikh
Islamique et ses preuves.
4. Approfondir les vrais concepts islamiques qui honorent
l'homme que soient sa race, sa couleur ou sa croyance, d'une faon qui
assure la coopration entre les hommes selon le verset du Coran "O vous,
les hommes ! Nous vous avons crs d'un mle et d'une femelle. Nous
vous avons constitus en peuples et en tribus pour que vous vous
connaissiez entre vous. Le plus nobles d'entre vous, auprs de Dieu, est le
plus pieux d'enter vous." (Les appartements privs, 13).
5. La Confrence recommande d'intensifier les efforts dploys
le domaine de l'information de la part du monde islamique pour que
l'Islam soit cout travers les mdias internationaux. La
Confrence incite le Etats Islamiques intensifier leurs efforts en
vue de former des cadres d'information perfectionns et d'laborer
les programmes y appropris.
6. La Confrence recommande la ncessit de mettre en
vigueur la rsolution adopte par l'Organisation de la Confrence
islamique relative l'tablissement d'une Cour de Justice Islamique.
Troisimement: La Confrence recommande de dfendre
l'entit de l'Umma Islamique dans le domaine international par
l'adoption des moyens suivants
1. La consolidation de la coopration entre les Etats et les
peuples dans la lutte contre les raisons qui ont abouti la
propagation du phnomne du terrorisme et de la violence
l'intrieur et l'extrieur des pays, tant les raisons politiques
qu'conomiques, sociales, intellectuelles ou religieuses.
2. Encourager les efforts internationaux dploys en vue de
l'tablissement d'une Cour pnale internationale spcialise dans le
jugement et la condamnation de ceux qui perptrent les crimes de
terrorisme, d'extermination des races, d'puration ethnique et de
reniement des droits des peuples en matire d'auto-dtermination.
3. La Confrence invite tous les pays islamiques appuyer les
droits lgitimes du peuple palestinien I'auto-dtermination et la
constitution de son Etat indpendant sur son territoire, et
condamne les pratiques israliennes d'agression contre les lieux
saints. Elle condamne galement l'obstination du gouvernement
isralien dans son refus d'appliquer les rsolutions internationales
et les accords de Madrid et d'Oslo. La Confrence affirme
l'attachement des peuples islamiques se prvaloir d'Al-Qods
comme capitale de l'Etat palestinien.
4. La Confrence condamne l'agression serbe brutale contre
les musulmans de Cossova et invite la communaut internationale
intensifier ses efforts pour la rpression de cette agression et donner
au peuple de Cossova son droit I'auto-dtermination.
5. La Confrence invite la communaut internationale
dployer ses efforts pour rsoudre le problme du Cachemire la
lumire des rsolutions internationales et des rsolutions de la
Confrence Islamique.
6. La Confrence se flicite des efforts internationaux dploys
en vue de la coxistence entre les personnes des religions diffrentes
en vue d'enraciner les vraies valeurs et morales dans le XXIme
sicle afin de protger l'homme contre le pouvoir du matriel et
l'illusion du pouvoir.
7. La Confrence invite les Etats Arabes prendre les mesures
ncessaires aux fins d'organiser la faon d'aider les peuples et les
Etats islamiques rprimer les agressions dont ils font l'objet, et
cela dans le cadre des dispositions prvues l'article 51 de la
Charte des Nations Unies.
8. La Confrence recommande la communaut
internationale d'utiliser les moyens ncessaires en vue de liquider
les armes de destruction massive dans toutes les parties du monde
sans exception.
Attitude de l'islam l'gard de la globalisation
dans le domaine conomique
La Confrence recommande d'approfondir les principes et les
concepts conomiques de l'Islam, leur diffusion par tous les moyens
modernes, l'intensification des efforts pour les appliquer. Les
principes les plus importants sont:
1. Compter sur les principes de l'conomie libre et des
mcanismes du march en se rfrant aux paroles du Tout Puissant
: O vous qui croyez ! Ne mangez pas inutilement vos biens entre
vous, sauf quand il s'agit d'un ngoce par consentement mutuel".
(les femmes, 29), et aux nombreux hadiths du Prophte ce sujet.
Ceci ncessite la libralisation des conomies des Etats islamiques
contemporains.
2. Eviter aux Etats islamiques les dsavantages gnrs par
l'conomie libre et les mcanismes du march selon les lois de
l'Islam sur les principes de solidarit sociale entre les riches et les
pauvres.
3. S'loigner de l'usure et inciter les savants musulmans
s'efforcer de trouver de nouvelles formules d'investissements.
4. Dvelopper les aspects et les formes de la coopration
conomique entre les Etats islamiques et entre eux et les autres
pays du monde.
5. La Confrence invite les Etats islamiques acclrer la mise
en oeuvre de nombreux accords conclus entre eux afin de raliser
entre eux la complmentarit conomique et insiste sur
l'importance des points suivants.
a l'xcution des dcisions de l'Organisation de la
Confrence Islamique promulgues en 1989 ap.J-C. relatives la
cration du march commun islamique, des dcisions promulgues
par la Ligue Arabe concernant la cration du March Arabe
Commun, ainsi que celles promulgues par le Sommet Arabe
relatives l'tablissement d'une zone commerciale franche
commune.
b - encourager les projets conomiques communs entre les
pays islamiques.
c - installer les mcanismes propices la ralisation du plus grand
nombre possible d'changes commerciaux, de tourisme et de services
entre les Etats islamiques, et encourager les accords bilatraux et
collectifs afin d'encourager cet change, en posant comme condition dans
les accords "L'Etat prioritaire".
6. Organiser la faon de bnficier des ressources naturelles et
humaines des pays islamiques et raliser le mieux possible leur
coordination et leur complmentarit.
7. La Confrence attire l'attention des peuples et des Etats
islamiques sur les risques conomiques et politiques encourus dans
le cas d'un appui total sur les investissements trangers.
Position de l'Islam l'gard de la globalisation
dans le domaine du progrs scientifique
Dans le pass, les savants musulmans taient bien en avance
des autres dans de nombreux domaines intellectuels et scientifiques
aprs avoir bnfici des civilisations prcdentes. Leurs recherches
et oeuvres scientifiques ont constitu la base de la renaissance
scientifique europenne contemporaine. Il est temps de rtablir le
role civilisateur de l'islam afin de marcher de pair avec le progrs
scientifique et technique contemporain.
Dans ce but, la Confrence recommande:
1. de coordonner les efforts entre les divers centres de recherches
et d'tudes dans toutes les parties du monde islamique tout en accordant
une attention croissante la recherche applique qui servirait les
objectifs du dveloppement conomique dans les domaines de
l'agriculture, de l'industrie et des techniques de pointe. La Confrence
salue les efforts exercs dans les activits de recherche par les universits,
les centres de recherche et la Ligue des Universits islamiques en matire
d'tude des dfis qui confrontent l'Umma au 21me sicle.
2. L'change d'informations entre les centres de recherche, les
universits et les diverses institutions scientifiques dans tout le monde
islamique de faon constituer une base de donnes scientifiques qui
servirait le but scientifique commun et aiderait laborer une stratgie
pour des plans de recherche scientifique communs.
3. D'augmenter les allocations financires la recherche
scientifique, tant au moyen des budgets d'Etat que des contributions des
institutions ou des socits nationales.
4. D'adopter une politique de porte ouverte vis--vis des nations
industrielles et d'exercer les plus grands efforts pour assurer le transfert
de la technologie de pointe.
5. D'tendre le dialogue scientifique entre les savants des divers
Etats islamiques et ceux des nations industrielles, et de bnficier des
savants musulmans expatris.




 
Main Page Contact Us Links About Us Site Map