About Islam
Islamic Pillars
Prophetic Tradition
Islamic Encyclopedia
Non-Muslims
Legislation
Creed
Prophet's Stories
Islamic history
Islamic Architecture
Library
Islamic conferences
Islamic conferences
   Confrences \ La 14ème Conférence:La Vérité de l'Islam dans un Monde en Changement
 
El Dijhad El Hadj Musilo wa Malemba

Thème DE L'EXPOSE EL DIJHAD PAR EL HADJ MUDILO WA MALEMBA SALIBOKO
Excellence Monsieur le Président de la République Arabe d'Egypte, Excellence le Grand Imam Cheikh d'Al-Azhar,
Excellence Monsieur le Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques,
Excellences Messieurs les Ministres,
Distingués Invités,
Assalam Alyakoum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu
C'est pour nous un réel plaisir et un honneur de prendre la parole du haut de cette tribune à l'occasion de la tenue de la 14ème Conférence Générale du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques.
Nous tenons d' abord à remercier les organisateurs de cette conférence pour avoir pensé à notre modeste personne. Qu'Allah vous récompense ici- bas et dans l'au-delà pour tous les efforts que vous menez pour promouvoir l'Islam à travers le monde.
Ensuite avant d'entrer dans le vif de notre exposé, nous voudrions transmettre à tous les participants les chaleureuses salutations de leurs frères et soeurs musulmans de la République Démocratique du Congo qui constituent une minorité de 15 millions de fidèles sur une population de 60.000.000 d'habitants.
Ceci dit, le thème du 3ème Axe, a savoir. LE DJIHAD, a retenu notre particulière attention au moment où l'on fait sciemment l'amalgame d'une part, entre l'Islam et le Terrorisme, et d'autre part on identifie le DJIHAD au Terrorisme.
Ainsi, nous parlerons au cours de notre exposé de la vision de l'Islam sur le DJIHAD et sur le Terrorisme. I1 s'agira donc pour nous de montrer ce que prône l'Islam, les objectifs et formes de DJIAAD, la disparité entre l'Islam et le Terrorisme et les raisons de la confusion entretenue à dessein entre les deux.
Pour mieux comprendre la vision de l'Islam sur le Djihad et le Terrorisme, permettez- nous de vous donner un bref aperçu de l'Islam.
I. DU BREF APERCU DE L'ISLAM
L'Islam est une religion monothéiste qui prône l'unicité de Dieu et la prophétie du Prophète MUHAMMAD (SAW).
L'Islam recommande constamment de faire le bien et de réprimer le mal, d'être honnête, altruiste et bon, d'interdire la tricherie, la corruption, d'être pieux et généreux, d'être modèle et exemplaire. Le Saint Coran dit: "Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront"(l).
Cependant, ce qui est encore plus important à noter est que l'Islam est en fait une culture, une organisation sociale, économique, politique et militaire guidée par la volonté divine. L'Islam est donc un tout indivisible sans limite ni frontière. C'est toute une harmonie, toute la bonté que Allah a voulu donner à l'humanité à travers le Saint Coran et les recommandations y sont contenues. Enfin, l'Islam c'est la Paix et non la guerre qui est une manifestation de désharmonie et d'inimitié.
Dès lors d'aucuns se poseraient alors la question de savoir pourquoi l'Islam, religion de paix, prône en même temps le Djihad?
II. DU DJIHAD
La réponse à cette question est que le Djihad signifie fondamentalement "maîtrise de soi" c'est- à- dire ce contrôle dans la vie quotidienne, mettre en pratique les recommandations de Dieu Le Tout Puissant (2). Dans cette optique, le Djihad impose à quiconque de s'abstenir à faire du mal.
Dans une autre optique, celle qui est généralement répandue car faisant référence à l'usage de la force, il s'agit de se défendre pour obtenir la liberté de la pratique de la religion même dans ce cadre, il convient de noter que l'usage de la force n'est pas systématique (3). L'exemple le plus frappant est celui du Prophète Muhammad (SAW) qui a fait montrer d'une grande patience (13 ans) face aux multiples entraves exercées par les Mecquois.
Il a d'abord épuisé toutes les voies de conciliation (moyens pacifiques) avant de quitter la ville et émigrer à YATHRIB pour y préparer l'offensive sur ordre divin. Il est important de souligner que l'Islam reconnaît cette vérité que la guerre est un acte horrible en soi par rapport à la nature humaine. Cependant, l'Islam considère comme une obligation une certaine forme de guerre (le Djihad) entreprise sous certaines conditions. Le Saint Coran qualifie les guerres illégitimes de "sang verse" et les guerres saintes de Djihad dans la voie de Dieu. Pourtant le Djihad ne signifie pas seulement guerre, mais aussi un effort ou engagement qui mettrait à contribution les forces physiques et spirituelles de l'homme face à l'ennemi. Même une contribution financière à l'effort de guerre s'appelle "Djihad financier" (4). Toutefois le plus grand combat contre les intentions diaboliques et les passions est qualifié en Islam de DJIHAD AKBAR c'est- à- dire le grand DJIHAD.
Selon les docteurs de la loi, le Djihad est de deux sortes à savoir: défensif et essentiel (5). Il convient de préciser que toutes les motivations des Djihads islamiques même s'ils peuvent avoir un caractère initial sont en quelque sorte défensives.
Le Djihad poursuit plusieurs objectifs notamment:
1. Ecarter les obstacles à l'appel à l'Unicité de Dieu. S'il n'est pas question d'agression commise contre des personnes et des personnalités musulmanes, mais qu'un gouvernement despotique en exerçant une grande terreur, empêche que le message de Dieu soit communiqué et cerne les gens de façon à ce qu'ils soient privés de la parole de Dieu.
2. Sauver les opprimés de l'oppression. Il est possible qu'une OUMA Islamique ne soit pas agressée, mais qu'on apprenne qu'un groupe fait l'objet de l'oppression et meurt sous les bottes des iniques. L'OUMA islamique se portera au secours pour contrer l'oppression, d'autant plus Si le groupe opprimé est musulman et vit en minorité en point du monde. Ce genre de djihad vise surtout à contrecarrer l'injustice qui pèse sur l'homme libre.
3. Lutter contre la corruption L'Islam est venu pour rétablir la justice et la liberté au vrai sens du terme, sur toute la terre, et la paix et la sécurité dans toutes les communautés.
4. Empêcher des actes blàmables. Le Saint Coran recommande d'interdire des actes blâmables.
La conception islamique parle alors du DJIHAD, obligation d'institution divine qui n'a rien à voir avec le terrorisme du moins au regard de la motivation profonde et surtout des méthodes ou moyens utilisés. Tout dans le DJIHAD est rigoureusement réglementé (6), le point culminant étant évidemment le combat pour la foi essentiellement à la suite d'une entrave majeur à la pratique islamique, puisque le DJIHAD signifie littéralement effort pour le régne de Dieu. Un exemple est particulièrement frappant, c'est que l'ennemi qui se convertit à l'Islam alors qu'il est détenteur de biens ayant appartenu à des musulmans les conservera licitement.
C'est ici justement l'occasion pour nous de montrer que l'Islam ne peut s'accommoder d'une quelconque forme de terrorisme dans la mesure où ce dernier, dans sa forme d'il y a environ 2 siècles (qui n'a d'ailleurs pas beaucoup changé si ce n'est pas l'utilisation des moyens plus élaborés), ignore totalement la notion de responsabilité. En effet, les terroristes contemporains dirigent la terreur à l'aveuglette puisque leur but est d'impressionner pour attirer l'attention. Les victimes sont rarement concernées par les revendications formulées et les innocents payent souvent en lieu et place des vrais responsables qui sont généralement puissants et inaccessibles.
A ce sujet, voyons ce que dit le Saint Coran. "Celui qui a tué un homme qui lui- même n'a pas tué, ou qui n'a pas commis de violenoe sur la terre est considéré comme s'il avait tué tous les hommes (l'humanité entière), et celui qui sauve un seul homme est considéré comme s'il avait sauvé tous les hommes"(7).
A travers cette citation, on voit clairement que l'Islam recommande l'équité, la justice, la bienfaisance et l'assistance, et cela est confirmé dans le Saint Coran en ces termes: "certes Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez"(8).
Ceci confirme ce que nous avons dit plus haut, l'Islam est une religion qui recommande le bien, condamne ou interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion en tant qu'actes honteux et rétrogrades qui se décalent totalement des normes socialement acceptées et qui, à tous égards, méritent une sanction négative de la société.
Le Saint Coran ne donne pas la possibilité d'interprétation pour ouvrir une brèche qui conduirait à la non exécution de toutes ces recommandations, la Sourate 5 verset 8 stipule comme suit:
"O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Dieu. Dieu est certes parfaitement connaisseur de ce vous faites".
Anne- Marie DELCAMBRE signale même quelques hauts faits en rapport avec l'équité car écrit- elle, "si désormais la communauté musulmane agit comme une tribu pour protéger ses membres, Dieu insiste sur l'observation rigoureuse d'une règle: observer une juste mesure, un juste milieu. La loi du talion est permise mais la vengeance ne doit pas ouvrir la voie à une nouvelle vengeance. Le principe de la vendetta est donc condamné dans la mesure où il conduit à un enchaînement de vengeances sans fin"(9).
III. DU TERRORISME
Le terrorisme est l'action de répandre une très grande peur d'imprimer à un environnement donné un climat de répression impitoyable pour inspirer une peur intense.
A ce sujet, il est généralement observé que le terrorisme emploie systématiquement la violence à des fins politiques (prise de pouvoir, désorganisation sociale). Il est donc le fait de contraindre quelqu'un par la force ou l'intimidation, d'obtenir un résultat par la violence.
Vu sous cet angle, le terrorisme apparaît pratiquement multiforme au regard des acteurs qui le pratiquent, des buts poursuivis et des moyens utilisés par ces acteurs.
Ily a par conséquent une multitude de définitions du terrorisme, selon le camp dans lequel on se trouve, la finalité de l'action et les méthodes utilisées pour y parvenir. Le FBI, quant à lui, définit le terrorisme comme étant: "l'usage illégal de la force ou de la violence contre les personnes ou des biens pour intimider un gouvernement, une entreprise ou une communauté quelconque afin de faire adopter une nouvelle ligne de conduite politique ou sociale".
A l'analyse, cette définition qui met en exergue l'illégalité de l'usage de la force ou de la violence suggère que l'on se pose la question de savoir si le caractère terroriste d'un acte est déterminé par la nature de l'acteur.
Il nous semble que dans la mesure ou même l'Etat n'est pas exempt de tomber dans l'illégalité s'il ne respecte pas les normes internes ou internationales, on peut parler du terrorisme d'Etat dont les exemples sont multiples, par opposition aux actes dits terroristes posés par d'autres acteurs notamment les MOUVEMENTS D'IDEES TRANSNATIONALES.
L'Islam n'a aucun rapport avec les phénomènes négatifs propagés sur lui. Cette mauvaise interprétation du terme terrorisme n'est qu'une fabrication purement occidentale. Et lorsque les médias occidentaux rapprochent le mot terrorisme des musulmans, c'est tout simplement dans le souci de porter atteinte à l'Islam et ses adeptes.
"Lorsqu'une bombe explose en Irlande du Nord, personne ne parle de terrorisme catholique protestant ou encore chrétien, mais si un arabe commettait un attentat à la bombe, tout le monde parlerait de bombe islamique."(11)
Les médias doivent éviter de tout imputer à un certain intégrisme musulman (12) alors que l'intégrisme est un phénomène pluridimensionnel de par ses origines et ses ramifications. L'islam offre à tous les hommes les meilleurs modèles pour une vie indépendante. Car, l'Islam attache tant d'importance au principe de la "paix", il ne l'a pas proclamé en tant que principe spirituel mystérieux, imprécis et indéfini. Bien au contraire, il a édifié tous les aspects de la vie humaine, ainsi que les rapports de celle-ci avec Dieu et avec l'homme, sur des règles nettes et précises qui conduisent celui qui les applique à coup sûr vers la paix.
L'Islam impose la "paix" en matière de "conviction" entre les adeptes des différentes religions. Il est dit: "Pas de contrainte en religion". C'est là certainement le plus haut degré auquel est parvenu l'humanité aujourd'hui dans les textes de ses constitutions démocratiques modernes, en vue de la protection de "la liberté de conscience". L'Islam est ainsi en avance de quatorze siècles.
Bien plus, l'Islam va plus loin: il prêche la charité à l'égard des pratiquants des autres religions, quelle que soit leur conviction, à moins qu'ils ne nous combattent pas dans notre "Foi", ou bien qu'ils ne nous expulsent pas de nos "demeures". Dieu le précise dans le Coran: "Dieu ne vous empêche pas, à la l'égard de ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures, de leur faire du bien et de leur rendre justice. Dieu aime les justes".
Dans ce cas, c'est- à- dire dans le cas d'une agression contre les musulmans, la lutte armée devient un devoir pour la défense de la "liberté de conscience" et la défense de "la paix" à laquelle aspire l'homme.
L'Islam a aboli toute considération de classe, de race ou de nationalité comme obstacle à cette fraternité. Il a proclamé l'égalité entre tous les hommes. Le Prophète de l'Islam a dit. L'Arabe n'a aucun mérite sur le non- Arabe ni le Blanc sur le Noir, si ce n'est que par la piété." C'est là, aujourd'hui le plus haut sommet auquel aspire l'humanité, et le point auquel les Etats tiennent le plus dans leurs constitutions comme droits naturels de l'homme dans la voie de la Paix.
La "Paix" que l'Islam assure à l'homme conformément à ses aspirations. C'est une paix inhérente à la foi en Dieu.
C'est une paix en face des différentes exigences de la vie. C'est une paix qui signifie bonté et bonté entente entre les Musulmans et les non Musulmans (13).
L'Islam est donc un appel permanent à la paix en tout domaine.
Le monde musulman devra entreprendre davantage des démarches positives afin de raffermir les liens islamiques et agir en faveur de la fraternité isalmique. Aussi devra-t-il arrêter des stratégies appropriées pour contrer cette campagne mensongère menée contre l'Islam.
Puisse Allah couronner de succès les travaux de la 14ème Conféernce Générale du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques.
Assalam Alaykoum!
El'Hadj Mudilo Wa Malemba Saliboko.


(1) Saint Coran: Sourate 3, verset 104
(2) OUSMAN MULONDELWA: L'Islam, la Paix et le Terrorisme
(3) KAWAYA SEFU PAPA: La vision de paix de l'Islam et le Terrorisme International.
(4) A MOUHAMMAD: Message de l'Islam nú 154.
(5) A MOUHAMMAD: Message de l'Islam nú 155.
(6) ANNE- MARIE DELCAMBRE: OP.Cit, p. 148.
(7) Saint Coran: Sourate 5, verset 32.
(8) Saint Coran: Sourate 16, verset 90.
(9) Anne- Marie Delcambre: Mahomet, la parole d'Allah; Découvertes Gallimard; 1997, p. 105.
(10) DJAHAD AL KHAZEN: Rédacteur en chef du Quotidien AlHayat, Message de l'Islam núú 154.
( (11) MOHAMMAD AL HANOUTI: Imam de la Mosquée Dar al Fojara (Virginie) Message de l'Islam nú 154 et nú 155.
(12) D'après Thomas Suavet: Dictionnaire économique et social: Ed. Ouvrière Paris 1962, p. 218, l'intégrisme s'est présenté historiquement comme une réplique au modernisme qui, sous prétexte de réconcilier le monde moderne et la foi, minisait le contenu de la révélation chrétienne. Ainsi, PIEX avait en 1997, demandé aux Evèques de surveiller les hommes et les idées en instituant les comites de vigilance" (catholiques intégraux) et sans mandat à espionner et à dénoncer ceux qui ne pensaient pas comme eux.
(13) Colloque de Ryad entre savants musulmans et occidentaux.


 
Main Page Contact Us Links About Us Site Map