About Islam
Islamic Pillars
Prophetic Tradition
Islamic Encyclopedia
Non-Muslims
Legislation
Creed
Prophet's Stories
Islamic history
Islamic Architecture
Library
Islamic conferences
Islamic conferences
   Confrences \ LAHUITIEME CONFERENCE : L'ISLAM ET LE DIALOGUE CIVILISATIONNEL
 
THEME : (I)DIALOGUE ENTRE LES RELIGIONS

THEME :
(I) DIALOGUE ENTRE LES RELIGIONS
(II) LES BASES COMMUNES ENTRE LES RELIGIONS
R?V?L?ES
(C) SOLUTIONS DE PROBLEMES CON-TEMPORAINS ?
TRAVERS LA COOP?RATION ENTRE LES RELI GIONS.
PAR : ALI BENGO
Conseiller du Prsident de la Rpublique Pour
les affaires islamiques au Gabon
(I) DIALOGUE ENTRE LES RELIGIONS :
Dis: "Nous croyons en Dieu ce qu'on a fait descendre sur
nous, ce qu'on a fait descendre sur ABRAHAM, ISMAEL, ISAAC,
JACOB et les tribus, et ce qui a t apport Mose, Jsus et
aux prophtes, de la part de leur SEIGNEUR..." (Sourate 3, Verset
84).
Telle est la recommandation de Dieu s'adressant son
Prophte et Envoy MOHAMED et par del ceux qui ont cru en
son message.
Voici il y a 14 sicles que l'Islam en tant que religion rvle
est apparue avec le Prophte MOHAMED. Religion universelle,
car son message s'adresse tous les hommes, l'Islam est venu
confirmer, complter et rsumer ce qui a t descendu avant.
C'est--dire les prophtes de Dieu et les autres ?critures
Saintes (la THORA et l'Evangile). Dernire Religion rvle, il se
veut la synthse ultime de tous les messages clestes passs.
C'est une synthse qui reprend en compltant, en le
rctifiant, en l'lucidant et en l'enrichissant, ce qui a dj t rvl
ABRAHAM, MOISE, JESUS et d'autres encore... "le
prophte (PSL) a plein foi l'Ecriture qui lui est rvle par son
Seigneur, ainsi que les fidles.
Tous ensemble croient en Dieu, en ses Anges, en ses
Ecritures et ses messagers..." (Coran, sourate v, verset 184). C'est
pourquoi l'Islam se prsente comme un creuset o sont venues et
se fondront toutes les vrits divines.
L'Islam enseigne que la Thora, l'Evangile sont tous des livres
rvls, descendus au mme titre que le Coran. Dieu dans ces
versets s'adresse Mohamed: "Il a peu peu fait descendre sur
toi le livre (le Coran) en tant que confirmateur de ce qui tait avant
lui. Et il a fait descendre en bloc la Thora et l'Evangile, auparavant,
en tant que guides pour les Gens."
Dans le verset 136 de la sourate "Les femmes", l'Islam
demande aux musulmans de croire, non seulement en Mohamed
et au Coran, mais aussi de croire en la Bible, en l'Evangile, en la
Thora et en ses Messagers... "Quiconque mcroit en Dieu et ses
Messagers s'gare loin dans l'garement" dclare le Saint Coran.
`Aussi propos du comportement des chrtiens et Juifs vis-
-vis de la Thora et l'Evangile, le Coran rvle, "... Gens du Livre,
(c'est--dire Chrtiens et Juifs) vous ne tenez en rien tant que
vous n'tablissez pas la Thora et l'Evangile et ce qui a t
descendu vers vous de la part de votre Seigneur.
Donc, dans ce verset Dieu invite les Chrtiens et les Juifs
se comporter dans la vie selon les prceptes de l'Evangile et de la
Bible tant donn que ces deux livres descendus, autrement dit
rvls par Dieu, dans leur forme et dans leur fond.
Il ressort que l'Islam considre que la Bible et l'Evangile sont
des livres "descendus" par Dieu au mme titre que le Coran, et
que MOISE et le CHRIST (et beaucoup d'autres auteurs bibliques)
sont des prophtes et des Messagers de Dieu.
Il est intressant de dire qu'Abraham, le patriarche des
patriarches, auquel les Juifs se rattachent et qu'ils considrent
juste titre, comme leur anctre spirituel et temporel, est considr
comme la pierre fondamentale de la religion Monothiste ayant t
lui-mme des l'origine, musulman avec son fils.
Dautre part Abraham est mentionn soixante (60) fois dans
le Coran. Dans la sourate '' la famille dlmran. verset 66'' Abraham
est qualifi de musulman : ''Abraham tait ni Juif ni Chrtien mais il
tait monothiste convaincu et soumis la volont de Dieu. ''
Abraham est aussi considr comme l'origine spirituelle de
l'Islam et aussi Dieu dclare: Abraham tait donc un monothiste,
un Anifa.
"Oui est meilleur en religion que celui qui soumet Dieu son
tre, tout en se conformant la rvlation et suivant la religion
d'Abraham, homme de droiture? Et Dieu avait pris Abraham pour
un ami privilgi." (Sourate 4, verset 125, Coran).
Le Coran nous apprend aussi que c'est bien Abraham et son
fils qui furent l'origine de la KAABA: "Et quand Abraham et
lsmal levaient les assises de la maison: "?, Notre Seigneur,
accepte ceci de notre part! Car c'est toi l'Audient, l'Omniscient."
Mose de son ct est mentionn dans 24 sourates. De
mme sont mentionns David, Salomon, Job et Elie, Jonas et
Yoseph.
C'est dire que l'Islam ne prne aucune aversion ni aucune
prvention contre le Christianisme; de mme les musulmans
n'prouvent aucune haine contre les Juifs et les Chrtiens en tant
qu'tres humains professant une foi dtermine et pratiquant une
religion dtermine.
Bien au contraire, concernant la religion juive spcialement
l'Islam considre qu'elle fut en quelque sorte la source du
christianisme et de l'Islam, au mieux qu'elle les a prcds pour
mieux les prparer.
D'ailleurs l'Islam prescrit aux musulmans le respect de la
religion de tous les hommes, de leur foi et de leur lieu de culte, et
leur recommande de ne point y porter atteinte et de faciliter tout
Croyant la pratique de sa foi en toute libert.
Toutefois et ceci est d'une trs grande importance. Nous
nous devons de dire que le Coran rejette une partie de l'Evangile
et que par consquent, il ne connat pas que cette partie fut
rvle ou "descendue" par Dieu.
C'est que le Coran considre qu'il y a un Evangile, un livre
qui ft l'origine descendu par Dieu sur le Christ. Or le
christianisme aprs la mort du Christ a connu de nombreux
vangiles dont l'Eglise n'a retenu que quatre, ceux de Mathieu,
Marc Luc et Jean.
Pour l'Islam, Dieu, n'a descendu qu'un seul Evangile pas
quatre. D'autre part le Coran dclare que l es Chrtiens ont omis
des passages de ces vangiles.
"Nous avons, de mme, recu en notre alliance, ceux qui se
disent Chrtiens. Eux aussi laissrent pricliter certains
enseignements... (sourate Table servie).
De mme: Gens des Ecritures, voici dpch vers vous notre
prophte: il met en vidence pour vous une grande partie de
l'Ecriture que vous cachiez omettant dessein une autre partie
non moins importante. Il vous est venu manant de Dieu, une
Lumire, un livre explicite." (Coran,... verset 15 et c'est parce que
les chrtiens ont laiss "pricliter certains enseignements et omis
et cach une partie de l'criture, qu'ils sont dans l'optique
musulmane, dans l'erreur concernant le Christ auquel, tort, ils
attribuent la divinit, le considrant gal Dieu ;
"Ceux qui ont affirm que Dieu ne fait qu'un avec le messie
fils de Marie sont des vrais impies" Jsus lui- mme s'adressant
aux fils d'Isral : "Adorez Dieu mon Maitre et le Vtre! Dieu a
interdit jamais son royaume quiconque lui donne un associ : il
sera jamais vou l'enfer; point de secours n'auront les injustes.
A l'adresse des Chrtiens disons que le Coran contient
d'admirables et magnifiques versets relatifs la vierge Marie et
Jsus. Les versets de l'Annonciation sont sans contestes, parmi
les plus beaux rcits du Coran.
Il ressort clairement que pour l'Islam, la Vierge Marie s'est
trouve enceinte de Jsus sans aucune intervention humaine, par
la volont de Dieu qui travers le Saint Esprit, ou l'Esprit Saint, fit
don Marie de son fils.
Marie suivant le Coran n'a point connu d'homme; aucun
homme ne l'a touche. L'Islam, donc, place Marie au-dessus des
femmes du monde.
Mais pour l'Islam, le Christ est un homme, un prophte, un
Envoy de Dieu. Sous cet angle l'Islam a pour le Christ autant
d'gard et de considration que les prophtes et messagers de
Dieu y compris Mohammad lui- mme.
B- LES BASES COMMUNES ENTRE LES RELIGIONS
R?V?L?ES:
L'histoire humaine nous apprend que les hommes suivant les
poques ont souvent vcu dans diverses formes de croyances
d'o ils tiraient l'essentiel de leur moralit.
Au cours des ges, Dieu a toujours suscit, parmi les humains,
des prophtes chargs de transmettre de bonnes nouvelles. Ainsi
l'avnement des religions divines changent la socit humaine par
le biais de nouveaux types de moralit qui conduisent les croyants
la paix de l'esprit mais aussi la stabilit dans la pratique
quotidienne.
Qu'il s'agisse de l'Islam ou d'autres religions rvles
(Christianisme et Judasme).
Religions qui, beaucoup d'gard, sont semblables en ce sens
qu'elles combattent pour le bien et contre le mal. Jsus fils de
Marie ne disait- il pas dans l'Evangile selon LUC:
"L'esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a joint pour
annoncer des bonnes nouvelles aux pauvres; il m'a envoy pour
apporter aux captifs la dlivrance et aux aveugles le recouvrement
de la vue; pour librer ceux qui sont opprims, et pour proclamer
l'An de grce du Seigneur" (LUC 4:8-19) Et le Coran proclame:
"Vous tes la meilleure communaut qui ait t donne comme
exemple aux hommes, vous recommandez les bonnes actions et
rprouvez ce qui est blmable, et croyez en Dieu..." (Coran,
Sourate 3 verset 110).
Au del des dnominations, les croyants, toutes confessions
confondues, ont la conviction profonde que toutes les religions
rvles ont pour but de faire disparatre toutes les bannires et
divergences.
Aussi de librer les gens individuellement et collectivement des
influences nfastes au niveau de l'esprit, de l'intelligence et de
l'me. Les religions divines invitent les gens dans la voie prscrite
qui les relie leur Crateur.
Cela tait le but mme de tous les prophtes de Dieu. Ils ont
apport la guidance selon la volont divine pour rsoudre les
problmes de l'homme et pour le guider hors de toute confusion ou
division dans le droit chemin, vers son salut.
Cette guidance, qui provient du Crateur de l'univers est fonde
sur la reconnaissance envers Dieu Unique, dans sa pense
comme dans son action et l'observation d'une attitude modre
dans la divergence d'opinions au risque d'aller dans les excs.
D'ailleurs le Saint Coran nous invite dans ce sens: ? Gens des
Ecritures, convenons les uns et les autres de ce point commun
entre nous savoir n'adorer que Dieu seul sans lui adjoindre
d'associ de ne pas nous prendre les uns et les autres pour
divinits, en dehors de Dieu".
De mme, toutes les religions rvles reclent des principes
qui constituent des bases pour des actions communes pouvant
tendre vers les sources sublimes o les penses et les coeurs de
tous les croyants qu'ils soient musulmans, juifs ou Chrtiens,
devraient converger. Car comprendre les religions, c'est mettre en
relief les objectifs du message divin.
A savoir la prise de conscience par l'homme de sa valeur dans
la cration, qu'il est la crature la plus privilgie, et que son
existence a un sens. En reconnaissant le Crateur et en se
soumettant lui seul.
De fait, il se libre de toute autre contrainte et aucune
dictature ne peut plus l'aliner. Cette prise de conscience est
l'acte primordial par lequel l'homme ralise son humanit. Les
prdications des prophtes de Dieu avaient pour but la
reconnaissance de Dieu Unique et la destruction de toutes les
formes d'alination.
Deuxime objectif du message divin est la responsabilit
de l'homme dans la libert de choix. En assumant sa
responsabilit, le croyant se dtermine profondment dans la
voie du bien tout en cultivant des dispositions respecter les
droits de l'homme.
Car l'homme libre responsable, c'est l'homme dans la
conscience de qui s'inscrit le respect des droits de ses frres,
qui sont pour lui des devoirs.
Les croyants sont convaincus que les religions divines
sont avant tout message de paix mettant l'accent pour
l'essentiel de la destine humaine. Ces messages sont venus
renforcer et confirmer la place de l'homme.
C'est pourquoi le Coran le place dans la position de
lieutenant et reprsentant de Dieu, ce qui videment hausse
le rang et la dignit des hommes: je vais tablir un lieutenant
sur la terre... (Sourate la vache, verset 38).
La paix dont il est question, c'est cette paix qui est avant
tout un comportement. Les enseignements religieux nous
apprennent galement que la paix est lie de la vie car elle
est le bien le plus prcieux de l'humanit.
Il apparat ncessaire que cette thique religieuse soit
prserve car elle demeure indispensable dans le monde
d'aujourd'hui pris par les dchirements, les conflits ouverts, la
misre, la pauvret qui constituent le lot de tant de religions et
de la plus grande partie de la population du monde.
En effet, par- del les conflits et contradictions, les
croyants sont dfinis comme membres de la communaut
humaine, des communauts spirituelles capables de
transcender toutes les diffrences et de rsorber tous les
diffrends qui touchent le monde.
Nous ne pouvons qu'tre convaincus que ces biens divins
qui les unissent demeureront toujours suprieurs aux intrts
qui aujourd'hui opposent les hommes.
Cette exigence de rapprochement entre les religions rvles,
le monde le sent devenir d'autant plus imprieuse, d'autant
plus vitale. Les temps moderns, avec l'apoge du
rationalisme, le dveloppement des sciences, de la
technologie s'achve.
Alors nous sommes dans une phase de l'histoire o l'on
voit les institutions, les valeurs des temps modernes dont
notre ducation a t imprgne, entrain de s'crouler sous
nos yeux. Mais l'extinction de la religion n'a pas eu lieu.
Au contraire celle- ci demeure plus que prsente. Comme
disait MARLAUX: "Le XXIme sicle sera religieux ou ne le
sera pas". D'o la ncessit d'envisager les problmes tout
en essayant de nous projter dans l'avenir duquel
certainement dpendront de nouvelles normes.
Donc, pour mieux servir le genre humain, il faut instaurer
le dialogue entre toutes les formes de civilisations. Cela
permettra de mieux se connatre, de mieux se reconnatre
aussi bien dans les identits profondes que dans les
diffrences lgitimes.
Ces voies, qui sont les bases extensibles, nous les
croyons sont celles qui assureront la victoire de la paix sur la
guerre, de la fraternit sur le haine, de l'intolrance sur le
fanatisme; un ordre mondial, une voie plus juste et plus
digne. Pour un dialogue de civilisation entre les
communatues du monde.
C- SOLUTIONS DE PROBLEMES CONTEMPORAINS ?
TRAVERS LA COOP?RATION ENTRE LES RELI GIONS:
Dans le Coran, ALLAH, l'omniscient, exige la paix entre la
foi en Dieu d'une part et la raison d'autre part. Ainsi, il est
adress dans son appel la foi en lui (Dieu)
particulirement, ceux qui savent ceux qui raisonnent et
ceux qui rflchissent; allusion faite aux frres du livres,
aux ulmas et autres rudits.
Il est crit en effet, dans le saint Coran: "Telle est ma
voie, j'appelle Dieu en toute connaissance de cause, moi-
mme et ceux qui me suivent" (S. VII-V 108).
Dieu dit encore: "Nous dtaillons les preuves de
l'existence de Dieu l'intention de ceux qui savent" Il dit
galement: Il dtaille les preuves des gens qui sont
dous de raison" Et ailleurs: A des gens qui sont dous de
rflexions".
De mme, la constitution de l'Islam impose la paix en
matire de conviction entre les adptes de diffrentes
religions. Il est dit: "pas de contrainte en religion" S.2 V 256.
C'est l certainement le plus haut degr auquel est
parvenue l'humanit aujourd'hui dans les textes de ses
constitutions dmocratiques modernes, en vue de la
protection de la libert de conscience. L'Islam est ainsi en
avance de quatorze sicles.
Il est clair donc pour l'Islam dans son monothisme rigoureux,
tranchant et absolu, rejette la divinit du Christ. Car pour l'Islam il
n'y a de Dieu que Dieu. Le Dieu des mondes, le Dieu les hommes,
juifs, chrtiens et musulmans. Au del de ces points de
divergence, il apparat clair qu'il n'existe aucun foss entre l'Islam
et les autres religions rvles.
Le prophte Mohammad (PSL) n'a pas prtendu apporter une
autre religion que si ce n'est que celle que Dieu avait
prcdemment rvle aux prophtes et que les hommes avaient
oublie ou altre.
Les juifs, les Chrtiens considrs comme Gens du livre ont
comme tels accs au salut et bnficient d'un statut spcial dans
la socit islamique, mais il leur est seulement reprochs d'tre
infidles leurs propres traditions et d'avoir falsifi leurs Ecritures.
Nous citons ici l'historien chrtien tmoin de son temps, auteur
de l'ouvrage: "Souanat Soleiman."
Quant la vie prive, la constitution de l'Islam a galement
instaur la paix et la tolrance observer entre les dsirs de
l'homme dans sa vie prive et la notion de la charit et du bien
dans les dsirs.
Dans ce sens, le prophte (PSL) de l'Islam s'exprime dans ces
termes:
Des voyageurs se seraient installs dans un bateau; chacun a
occup la place qui lui est rserve, l'un d'eux viendrait de
pratiquer un trou l o il se trouve.
On lui demande ce qu'il fait? Il rpond, c'est ma place, j'en fais
ce que bon me semble! Or si on I'empche de nuire, il sera sauv
et les autres galement; si on le laisse faire, il sera dtruit et tout le
monde avec lui.
On peut galement lire dans le Coran propos des agrments
propres l'homme: `Dis qui a interdit la parure de Dieu qu'il a cre
pour l'homme et les jouissances lgitimes? Dis que ces parures et
ces jouissances sont pour ceux qui ont cru en Dieu".
Ainsi l'Islam rpond aux dsirs de l'homme et ses
satisfactions personnelles dans les limites des intrs de la
communaut, et condition que cela ne porte pas atteinte aux
normes de la raison.
L'Islam tient compte des besoins de la nature de l'homme en
tant qu'homme. il n'apporte d'autres conditions que celles de
suivre la voie lgale. Tout penchant individuel de l'homme,
dpassant ses limites raisonnables, lui est interdit; car en
commettant une telle violation, il fait dvier l'homme de la voie
de la paix vers celle des conflits, du mal et de la subversion.
Dans son livre, ALLAH, nous commande dans ce sens: "ne
vous emparez pas injustement des biens d'autrui. Dieu a dit
encore: et ne cherchez pas semer la subversion sur la terre.
C'est ainsi que l'Islam reserve l'homme sa place dans
l'univers. Il lui donne toutes les chances dans la vie et lui
permet de jouir selon sa volont de faveurs qu'il lui a
accordes, sous deux conditions seulement, savoir:
Accomplir le bien et s'abstenir du mal. L'Islam n'a pas
cherch replacer l'homme dans un monde qui n'est pas le
sien. C'est dire celui des esprits pas plus que de le rabaisser
vers le monde vou au gnomie (Dmon).
C'est par le dialogue entre les religions que nous
parviendrons la paix.
Une paix dans ses principes.
Une paix voquer la nuit o fut rvl et descendu le Saint
Coran.
Une paix que l'Islam inaugure entre les religions; qui
signifie bont et bonne entente entre les humains.
Cette mme notion de paix garantit l'ordre public et
galement abolit toute considration de classe, de race ou de
nationalit comme obstacles la coopration entre les
hommes.
L'Islam comme vous le constatez est donc un appel
permanent au dialogue pour aboutir la paix en tout domaine
lorsque nous appelons de cette tribune et solennellement tous
les hommes de la terre la paix, nous accomplissons, en ce
qui nous concerne, un acte de foi et de dvotion.




 
Main Page Contact Us Links About Us Site Map