About Islam
Islamic Pillars
Prophetic Tradition
Islamic Encyclopedia
Non-Muslims
Legislation
Creed
Prophet's Stories
Islamic history
Islamic Architecture
Library
Islamic conferences
Islamic conferences
   Confrences \ La tenue de cette conférence sous l'égide de S.E.
 
Recommandations

RECOMMANDATIONS
Le monde en ce jour traverse une période critique de son histoire qui fixera son avenir pendant plusieurs générations, suite aux effarants progrès de la science et du developpement révolutionnaire dans les domaines de l'information et de la communication, créant ainsi une communauté d'intérêt, ébrechant les distances et supprimant les barrières géographiques, voire culturelles. Il devient ainsi nécessaire de mener un dialogue sérieux et positif entre les différentes civilisations afin de prévenir tout fanatisme culturel et d'éviter que les peuples jugent les autres selon leurs propres critères et, ce faisant, marginalisent certaines civilsations, et les hiérarchi- sant, suscitant ainsi une lutte entre elles au lieu d'en assurer la coéxistence pacifique.
Cette tendance a créé des blocs politiques et économiques entre pays voisins jouissant d'une ciyilisation issue de racines communes et a également donné lieu à des conflits et fanatismes racistes.
Au lieu de consolider les valeurs du droit, de la justice et de l'égalité dans le cadre de la légitimité internationale, les critères de la justice se sont multipliés selon les intérêts en jeu. L'Islam et les musulmans, par excès d'ignorance ou en ignorant les valeurs islamiques réelles, ont souffert des fausses accusations dirigées contre eux par certains penseurs et dirigeants politiques et par la majorité des média de l'Occident.
C'est en cette atmosphère que se déroule la Neuvième Conférence du Conseil Supérieur des Affaircs Islamiques sous le titre L'Islam et' l'Occident le Passé- le présent-l'Avenir, transcendant en son concept le cadre géographique en y faisant intervenir un dialogue commun destiné à mettre en évidence les réels concepts des valeurs islamiques ainsi que les valeurs de la civilisation occidentale. II s'agit là de dresser des terrains d'entente entre elles pour le bonheur et le progrès de l'humanité. Ces valeurs sont fondées sur les assises solides de la civilisation musulmane tel que définie par le Saint Coran et la noble Sunna du Prophète. II s'agit encore de reserrer les liens de fraternité entre humains, de se soumettre à Dieu uniquement, et d'assurer que les civilisations qui se succèdent favorisent le bien-être de l'homme.
Le Tout-Puissant a multiplié les races, les couleurs et les langues bien que provenant à l'origine du même ancêtre. Chaque nation a élaboré ses lois et son mode de comportement bien que tous les messages divins soient issus d'une même origine et se complètent et dont le dernier est l'Islam.
La civilisation musulmane a tiré profit de celles qui l'ont précédé et, après les avoir assimilées, en a constitué un modèle authentique. L'Islam s'est insuflé une énegie spirituelle, morale, et un régime méthodologique de la pensée sans antécédant dans les annales de l'histoire. C'est là la synthèse de la science et de la foi, de l'esprit et de la religion. Cette civilisation a constitué les assises de la Renaissance en Europe, l'origine même de la civilisation occidentale contemporaine.
Malheureusement, la contribution des musulmans aux réalisations matérielles de la civilisation s'est affaiblie depuis ce jour jusqu'au récent renouveau islamique qui n'a jusqu'à présent porté ses fruits. Le monde islamique s'est enlisé dans le retard et l'immobilisme.. II ne fait que copier les progrès de l'Occident sans tenter de développer sa propre culture et de la moderniser. Certains intellectuels de l'Occident ont profité de l'occasion pour défigurer l'image de l'Islam et des valeurs culturelles islamiques, hissant l'étendard de la supériorité de la culture occidentale en dénigrant la civilisation islamique et en créant un fanatisme raciste et religieux. IIs ont, à cette fin, faussement interprété le patrimoine culturel islamique ainsi que d'une fausse interprétation des concepts islamiques authentiques de la part de certaines communautés musulmanes. Un tel état de choses a forcément limité les domaines de la coopération entre les deux civilisations alors qu'elles étaient autrefois infiniment plus étendues.
En dépit de l'immobilisme de la civilisation islamique en plusieurs aspects, il n'en demeure pas moins qu'il en existe quand même un large fonds susceptible de se développer et de contribuer positivement à la civilisation contemporaine, en particulier en ce qui a trait à la morale.
A cette fin, le Ministère égyptien dés Waqfs a convoqué la Réunion de la Neuvième Conférence Générale du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques traitant de:
L'ISLAM ET L'OCCIDENT- LE PASSE- LE PRESENT- L'AVENIR
Au Caire, en République Arabe d'Egypte, du 8 au 11 Rabi'ul Awal 1418H correspondant à 12-16 juillet, 1997, sous les auspices du Président Mohammed Hosni Moubarak, Président de la République Arabe d'Egypte, et sous la présidence honoraire de l'Imam de l'Azhar, Dr. Mohammed Sayed Tantawi.
La réunion a été présidée par le Ministre des Waqfs, Dr. Mahmoud Hmdi Zaqzouq, Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques.
Lors de la session inaugurale, Dr. Mohammed Sayed Tantawi, Imam de l'Azhar, a pris la parole suivi de Sa Sainteté le Pape Shenouda III, Pape d'Alexandrie et patriarche du Diocése de Saint Marc. A également pris la parole au nom des délégations participantes, Son Excellence Dr. Abdallah Bin Abdel Mohsen El Torki, Ministre des Affaires Islamiques, des Waqfs, de la Da'wa et de l'Irchad du Royaume d'Arabie Saoudite.
La Conférence a tenu ses séances plénières et celles de ses comités où a été donné lecture des études présentées en langues arabe, anglaise et française et dont le nombre s'élève à 62 études qui ont été discuté sur les axes principaux suivants:
1. Le facteur historique et la relation entre l'Islam et l'Occident.
2. L'attitude de l'Islam vis-à-vis des non-musulmans dans les communautés islamiques, ainsi que l'attitude des communautés de l'Ouest à l'égard des musulmans.
3. Perspectives d'avenir et consolidation du dialogue entre les musulmans et l'occident.
La Conférence a constitué un comité de rédaction chargé de l'élaboration de ses recommandations sous la direction du Dr. Soufi Abou Taleb et composé des représentants des délégations participantes afin de préparer les projets de recommandation contenus dans le discours du Président de la République, les études présentées et les conclusions des discussions.
Le Comité de rédaction a présenté les projets de recommandations suivants:
1. La conférence exhorte le monde islamique et le monde occidental à ne pas s'attarder sur les aspects négatifs issus des guerres qui ont éclaté entre eux dans le passé et durant l'époque coloniale; de mettre en évidence plutôt la continuité historique des deux civilisations qui se sont succédées et leurs aspects en faveur de l'humanité et de la conception humanitaire.
Aussi la Conférence lance-t-elle un appel aux centres de recherche scientifique dans les mondes islamique et occidental, les exhortant à s'occuper des aspects positifs susceptibles de renforcer la coopération entre ces deux mondes.
2. La dignité humaine et la reconnaissance des droits de l'homme constituent des valeurs fondamentales préconisées dans les messages divins et consacrées par toutes les civilisations qui les ont garanties. En tête de toutes ces valeurs vient le principe de l'inadmissibilité de toute contrainte en matière de religion, la liberté d'exercer les rites religieux ainsi que le principe de l'égalité entre êtres humains sans discrimination de quelle que sorte fut-elle. La civilisation musulmane a eu le mérite d'établir ces deux principes.
Par conséquent, la Conférence en appelle à tous les média dans l'Occident d'éviter de mettre en doute le caractêre authentique de ces principes de l'Islam.
3. Parmi les données reconnues de l'Islam, le Jihad peut s'effectuer par personne interposéee. Souvent ce principe est mal interprété. En réalité,le Jihad a été conçu pour s'opposer à l'agression, à l'injustice et afin de soutenir le droit sans pour cela commettre une agression. Cette interprétation est proche du concept de la guerre légitime ou du principe de la légitime défense reconnue par les traités internationaux contemporains. Il n'y a donc pas lieu pour l'Occident de craindre le principe islamique du Jihad.
4. La succession des messages divins et des civilisations relèvent de la Sunna du Créateur en faveur de ses créatures. Par conséquent, la Conférence affirme la nécessité d'assurer un respect mutuel entre les deux mondes. Le besoin se fait sentir de l'importance d'avoir foi en Dieu et en Ses Messagers, d'adopter un comportement moral irreprochable, de susciter un esprit fraternel entre êtres huinains, de mettre en relief les valeurs communes entre les différentes civilisations au profit de l'humanité et de son bien-être. Il s'ensuit donc qu'il faudra éviter de faire valoir l'une des civilisations au détriment de l'autre.
En vue d'assurer la mise en vigueur de ce qui précède, la Conférence exhorte toutes les institutions religieuses et de la science, les institutions culturelles et politiques, à travers le monde, de déployer le maximum d'efforts pour permettre la poursuite et la consolidation du dialogue entre les représentants de ces institutions pour en déceler les concepts et principes qui en relèvent et en tirer profit également.
5. La Conférence lance un appel aux média de s'abstenir de publier tout ce qui est susceptible d'attiser la haine et la jalousie entre les peuples, et de s'abstenir également de publier dans les livres des établissements scolaires ce qui est de nature à porter atteinte aux messages divins et aux prophètes et à humilier certains peuples.
6. La Conférence confirme le droit de tout peuple à sauvegarder son identité culturelle et ses particularités dans le cadre de la coopération avec les autres civilisations.
7. La Conférence exhorte les Etats islamiques ainsi que toutes les organisations et institutions qui s'occupent de la da'wa, à coordonner leurs efforts et les intensifier en vue de projeter la réalité des principes islamiques contenus dans le Coran et la Sunna.
8. La Conférence recommande aux Etats islamiques ainsi qu'à toutes les organisations et institutions s'occupant des média, en particulier les satellites islamiques et arabes; d'assurer un espace suffisant pour permettre la propagation des concepts réels de l'Islam dans les langues de l'Ouest. Elle exhorte de même les Etats et institutions de l'Ouest à definer la réalité de l'Islam et en assurer la connaissance.
9. La Conférence dénonce les derniers développements intervenus en Palestine mettant en danger les lieux saints et dénigrant la religion, comme elle condamne les tentatives de détruire la Mosquée Al Aqsa en creusant des tunnels sous ses murs, en incendiant certaines de ses parties, en déchirant ses Corans et en collant sur les murs des enseignes humiliant le Prophète Mohammed et la Sainte Vierge. La Conférence condamne vigoureusement les groupes d'extrémistes ainsi que les colonies de peuplement, de plus en plus fréquents et qui sont issues de l'atmosphère de haine, de fanatisme religieux et d'extrémisme, comme elle exhorte également à adopter une attitude décisive en s'opposant à ces actes.
La Conférence lance un appel aux Etats et aux institutions internationales d'appuyer les droits légitimes du peuple palestinien à recouvrer sa terre usurpée et à mander Israêl à honorer les engagements pris par ses gouvernements à Oslo et à Madrid.
La Conférence ne saurait passer sous silence l'indignation qu'elle resent à l'égard de certains Etats de l'Ouest qui se plient sans verfgogne aux ambitions d'Israêl en déclarant que Al Quds est la capitale d'Israêl et en ignorant que c'est une cité arabe islamique et qui, en outre, est la capitale de l'Etat palestinien, propriétaire du territoire. Par ailleurs, Al Quds est un lieu saint aux yeux des musulmans du fait qu'elle est la première des deux Qiblas et la troisième des Harams.
La question d'Al Quds n'est pas une question politique, c'est une cause qui relève du domaine religieux et un lieu sacré dont on ne doit porter atteinte.
10. Le terrorisme, sous toutes ses formes, est un phénomène exceptionnel rejeté par toutes les religions. Il est perpétré par une minorité extrémiste dans les communautés humaines pour diverses raisons.
La Conférence, tout en condamnant ce phénomène, encourage le monde à s'y opposer et à mettre un terme à ses causes. Elle invite les média à s'abstenir d'accuser l'Islam et les musulmans de ce phénomène. Elle insiste à affirmer l'inadmissibilité de confondre le droit de légitime défense contre l'agression et l'occupation avec les actes criminels découlant d'un fanatisme religieux ou raciste, voilés sous le couvert de la religion.
11. La reconnaissance du principe de la liberté de foi dans les instruments internationaux est vidé de sa signification si l'en on retire la liberté d'exercer les rites religieux et ce que l'Islam préconise au titre de dispositions solennelles. Cet aspect dernier en permet l'organisation sans pour cela enfreindre les dispositions du droit commun, ainsi que la liberté des autres rites religieux sans infirmer l'origine de ce droit.
Partant de ce principe, la Conférence exhorte les Etats, organisations et institutions islamiques à intervenir auprès des Etats de l'Ouest pour que ces derniers assurent aux musulmans y résidant la liberté d'exercer leurs rites religieux et ce qui en découle au titre de prière, jeune, nourriture, etc. Elle les invite à permettre l'application des dispositions de la Shari'a, à tout ce qui a rapport aux cas de statut personnel tel que marriage, divorce, etc. De même dans les cas des non musulmans résidant dans les pays islamiques.
La Conférence prend acte, avec appréciation, du fait que plusieurs pays occidentaux ont, ces dernières années, permis la création de mosquées, de centres culturels islamiques et de l'enseignement de la religion musulmane dans des instituts privés et quelques établissements scolaires gouvernementaux. Elle invite les autres pays à suivre l'exemple de occidentaux,
Dieu seul est garant de tout success.




 
Main Page Contact Us Links About Us Site Map